N°11 - Newsletter septembre 2016

- Objectif Forme et Santé -

---

Que faire pour être en pleine forme à ce changement de saison et aborder l’hiver dans les meilleures conditions…

Les anciens (Il n’y a pas si longtemps) savaient qu’à chaque changement de saison, il fallait faire le ménage dans son corps pour le préparer et le renforcer. A cette époque, les saisons étaient bien marquées, et cet exercice plus commode à préparer.
De nos jours, les saisons ont tendance à déborder les unes dans les autres, et il est sage de consulter les catalogues lunaires qui, bien actualisés, apportent des renseignements précieux à ce sujet.
Néanmoins, on peut se baser sur les dates traditionnelles de basant sur les équinoxes et les solstices, sans risquer de se tromper.
Cure d’automne, le 21 septembre : destinée à nettoyer les reins. Faire une monodiète sur la journée, avec un seul aliment, à savoir, des pommes ou du raisin (ne pas consommer la peau ni les pépins.
Poursuivre les quinze jours suivants en favorisant les légumes crus ou cuits (al dente).
Si vous ne pouvez les éviter, ayez la main très légère sur les céréales, ainsi que les pommes de terre. Protéines (poissons, œufs, viande blanche).
A l’issue de ces 15 jours, faites une cure de même durée, de gelée royale, de pollen frais ainsi qu’une ampoule de jus de fenouil.
Cure d’hiver, le 21 décembre :
1 journée de diète au bouillon de légumes.
Les 15 jours suivants, comme pour la cure d’automne, faites une cure de légumes cuits à l’étouffée ou la vapeur.
Bien sûr, pour les fêtes, vous aménagerez une fenêtre de « détente », mais raisonnable ! ; o)
Ensuite, vous pourrez pendant une quinzaine de jour, prendre chaque matin, 1 verre de jus de légumes/fruits frais, pour démarrer la journée.
Par exemple, carotte/pomme, c’est délicieux.
Ce qui ne vous empêchera pas de prendre ensuite un petit déjeuner copieux qui vous permettra de tenir la matinée.
Vous pouvez aussi ponctuellement dans l’année faire une cure d’Elixir du Suédois.
A raison d’une cuillerée à café, deux fois par jour, dans un grand verre d’eau.

La cure de jus de légumes, évoquée est excellente, mais ne doit pas remplacer un menu équilibré. A la rigueur, une journée par semaine de cette monodiète, voire deux ou trois jours si l’on n’est pas au mieux de sa forme…mais pas au-delà.
Vous pouvez y ajouter, un peu de curcuma ou de gingembre (en petite quantité).
Vous voilà prêts pour un merveilleux hiver !
                                          H.L.

 

---

Afin d’aborder l’hiver sous les meilleurs auspices, il est préférable de favoriser la consommation de légumes et fruits de saison (locaux)…de ne pas faire d’excès de laitages et sucreries.
Et pour renforcer son immunité, une cure de 21 jours d’échinacée dès l’entrée de l’hiver, peut y contribuer.
Autrement, lorsque les problèmes arrivent, penser aux huiles essentielles, telles que le Ravintsara (Cinnamomum camphora), l’eucalyptus radié (eucalyptus radiata) en massage, pour ne citer que ces deux-là.
Ces huiles essentielles sont particulièrement efficaces pour contrer les attaques virales.

Petite expérience personnelle que je souhaite partager avec vous…
Récemment, j’ai été piquée sous le pied par une abeille cachée dans ma chaussure.
Comme chacun le sait, c’est extrêmement douloureux.
Ayant toujours dans mon sac, quelques huiles essentielles « majeures », j’ai appliqué immédiatement sur la piqûre, de la Lavande aspic, puis de la menthe. La première neutralise et la seconde anesthésie. En l’espace d’une minute, je ne souffrais plus.
Par contre, il faut essayer de retirer le dard le plus vite possible, ce que je n’ai pas fait comme je ne sentais plus rien.
Eh bien, huit jours après, le venin s’est réactivé. Il m’a donc fallu recommencer la procédure (avec toujours autant de succès), puis j’ai pu extraire le dard (voir page suivante une méthode innovante).

Si une telle aventure devait vous arriver, pensez-y. Maintenant, si la piqûre est au visage ou la gorge, je vous incite à consulter un médecin le plus rapidement possible.

Précieux conseil découvert sur le numéro de Rebelle Santé de septembre, donné par un lecteur :
Pétales de lys pour furoncles, échardes, épines qui ne veulent pas sortir de la peau. La solution suivante va permettre de « faire mûrir » : mettre un pétale de lys blanc qui a trempé plusieurs jours dans de l’eau de vie, ou un bon alcool (dans un bocal fermé) sur l’endroit à soigner, recouvrir d’un pansement toute la nuit, le lendemain, appuyer, et tout sort sans douleur.
J’ai testé sur le dard d’abeille et je vous garantis que ça fonctionne !
Depuis des années, j’ai toujours des bocaux d’alcool, dans lesquels je fais macérer des pétales de lys que je récolte l’été. Cela se conserve pratiquement éternellement.
Depuis longtemps, je faisais ces préparations, en prévision des coups que mes enfants ne manquaient pas de se faire. Une ou deux pétales frottés dessus, aucun hématome ne se formait, et les douleurs… envolées … Mes enfants trouvaient ça magique et en plus, cela sent délicieusement bon !   Les cataplasmes d’argile ne sont pas non plus à négliger dans ce cas.

---

"Le pessimiste se plaint du vent. L'optimiste espère qu'il change de direction. Le réaliste ajuste les voiles"
William Arthur Ward

---

LA RECETTE ŒUF/CITRON

Beaucoup d’adultes se souviennent de ce remède naturel – conseillé par Raymond Dextreit – qu’on leur donnait lorsqu’ils étaient enfants, pour favoriser la croissance de leurs os : l’œuf-citron.
C’est aussi valable pour l’ostéoporose, les fractures qui ne réparent pas assez vite, ou les suites d’accidents, endommageant les os.
1.    Prenez un verre dans lequel vous placerez un œuf entier, sans le casser.
2.    Prenez ensuite un citron, que vous pressez. Versez-en le jus sur l’œuf, jusqu’à le recouvrir complètement. Laissez quelques heures la réaction se faire avant de récupérer le jus de citron que vous boirez.
Une cure de 21 jours s’avère être un formidable reminéralisant. Pourquoi ? D’abord parce que le citron, même s’il est acide au goût, apporte des éléments basiques dans l’organisme. Son jus acide va réagir avec la paroi calcaire de l’œuf et extraire des éléments alcalins qui eux aussi participeront à désacidifier le milieu intérieur.
On sait que le jus de citron, pris en cure, améliore les douleurs articulaires, car il réduit le taux d’acidité dans l’organisme. En l’utilisant avec ce procédé, on associe l’effet drainant et l’effet reminéralisant.
Paradoxalement, si l’on associe à ce même jus de citron la coquille de l’œuf cassé, en respectant le même temps de réaction, il s’avère que l’assimilation est bien plus faible. En réalité, la forme particulière de l’œuf génère un phénomène énergétique dynamisant qui accentue la qualité nutritionnelle et reminéralisante du jus de citron.
Les personnes qui veulent accélérer ce processus étonnant pourront y associer le contenu d’une gélule de lithothamne (Lithothamnium calcareum en boutique bio). Cette micro-algue fabrique, pour se protéger, une fine coquille riche en calcium très assimilable.
En présence d’un œuf immergé dans un jus de citron, la poudre de lithothamne sera rapidement dynamisée, ce qui augmentera d’autant son effet. À défaut, une à trois gélules de lithothamne par jour, prises au début des repas, seront toujours salutaires.
À prendre en cure de trois semaines. Il est aussi bon de signaler que l’œuf n’est pas perdu et peut être utilisé dans la cuisine.
A faire une ou deux fois par an en cas de besoin.

---

SUBTIL’ARÔME®, c’est… enseigner un art de vivre, transmettre des conseils et des connaissances d’hygiène vitale et de naturopathie dans le cadre de la prévention et du bien-être.

Pour plus d'informations :

www.subtilarome.fr

Hélène Lefèbvre
Hygiéniste –Naturopathe –  (Formée par P.V Marchesseau).
Aromathérapeute

Ateliers de familiarisation à l’aromathérapie familiale et à l’hygiène de vie.
contact@subtilarome.fr
Dépt. : 91  et  06      
Tél. : 06 60 97 58 75