Antibio et calculs, un lien certain !

Au cours des trois dernières décennies, le nombre de cas de calculs rénaux a augmenté d’environ 70%.
Une relation avec la prise antérieure d’un antibiotique ayant été avancée, une étude a été menée en ce sens, portant sur près de 26000 patients atteints de ce type de calculs et près de 260000 sujets témoins. Non seulement le lien a été confirmé, mais une variation considérable du risque a aussi été établie selon la classe d’antibio.
Ainsi, dans les 3 à 12 mois après un traitement par sulfamides, il est multiplié par 2,33 comparativement à la population témoin. La sélection de souches bactériennes multirésistantes opérée par l’antibiotique au sein de la flore microbienne urinaire serait une explication.
G. E. Tasian, T. Jemielita, D. S. Glodfarb, et col. dans Journal of the American Society of Nephrology, juin 2018.