Plus de CO2 dans l’air…

…moins de nutriments dans les céréales.

La concentration en dioxyde de carbone dans l’atmosphère ne va pas seulement affecter le changement climatique d’ici 2050. Il aura aussi un impact sur la concentration en nutriments de nos plantes nourricières. Les scientifiques s’attendent ainsi à une baisse des apports en protéines végétales de 19,5%, de fer de 14,4% et zinc de 14,6% par personne. Les plantes les plus impactées sont le blé, le riz, le sorgho, le soja, la pomme de terre et l’orge. Les pays qui seront les premiers touchés : l’Asie du Sud-Est, le Moyen-Orient et l’ancien bloc de l’Est. On ne s’attendait pas à ça. Une nouvelle raison de se battre pour la préservation du climat.
dans The Lancet Planetary Health, july 01/2019