Une plante congolaise contre le cancer du pancréas

Des chercheurs américains ont passé au crible une liane forestière du Congo, Ancistrocladus likoko. Leur étude, publiée dans le « Journal of Natural Products » a montré l’efficacité de l’un de ses composés pour inhiber le mécanisme d’action des cellules cancéreuses du pancréas. En effet, en testant les différentes molécules de la plante sur ces cellules cancéreuses, les scientifiques ont découvert que l’un d’eux avait un effet destructeur. Mieux encore, ce composé, nommé ancistrolikokine E3 bloquerait aussi le système de propagation des métastases. Une découverte d »autant plus prometteuse que la puissance meurtrière de ce cancer est liée à l’efficacité du mécanisme de survie des cellules cancéreuses, qui épuisent le corps de toutes ses ressources en nutriments.
Près de 400000 personnes sont touchées par cette maladie chaque année, dans le monde.
Journal of Natural Products, octobre 2018